Entre guerre et Glamour

Système "D"

En 1943, on innove en matière de sacs à main. Finis, les traditionnels sacs en cuir, ils sont remplacés par des sacs en tissu, des bourses à cordons et des sacs à bandoulière. Crocheté ou tricoté, le fil se transforme en pochettes, tandis que le travail du raphia et de la paille permet de réaliser des sacs superbes.

La dernière mode consiste à soutenir l'effort de guerre ainsi, les jolis sacs en cuir que les femmes possédaient ont le plus souvent été remis à l'armée pour confectionner des uniformes.

Certaines d'entre elles, plus favorisées peuvent néanmoins se permettrent mieux que le sysème"D" ou le "fait maison"

Beaux sacs de fortune

En 1945, des designers créent à leur intention de véritables merveilles, notamment des sacs à bandoulière en tapisserie ou encore des bourses en velours, en satin ou en peau de crocodile. Ils travaillent des tiges de bambou d'une dizaine de centimètres de long pour en faire des poignées. Le rotin est également utilisé à ces fins, donnant de magnifiques "sacs de fortune".

Femmes de la fin des années 1940

 

Les femmes des années 1950 veulent être belles. C'est la grande époque du clinquant, des paillettes, de la mode féminine. Les femmes de l'après-guerre sont prêtes à dévaliser les magasins pour être à la dernière mode. On copie à tout va les stars du cinéma  de l'époque : Jane Russel, Ava Gardner ou encore Marylin Monroe (c'est toujours d'actualité aujourd'hui)

Cuirs et tissus

Une taille affirmée

Le style vestimentaire va donner un look très affirmé et le sac viendra subtilement compléter l'ensemble.

Nouvel espoir, nouveaux atours

En 1947, la fin des hostilités marque aussi les derniers temps du rationnement. Le créateur parisien Christian Dior lance la vogue d'une nouvelle silhouette, plus étoffée et présente sa première collection de haute couture.

Pour certaines femmes, il met fin à des années de monotonie. Tout le monde ne partage pas son enthousiasme car le "NEW LOOK" est radicalement différent du style en vogue pendant la guerre. Les vêtements ont à présent, des épaules rembourrées, des tailles ajustées et des jupes amples qui choquent les mentalités de l'époque. C'est une mode révolutionnaire. Quoi qu'il en soit les sacs signés Dior, sont relativement sages, avec des lignes épurées.Il s'agit essentiellement de pochettes et de petits sacs carrés munis de anses assez courtes mais les femmes actives vont leur préfèrer ostensiblement des sacs plus spacieu...Quels que soient la forme et le style de votre sac, celui-ci doit être assorti à vos chaussures. Certains artisans proposaient les deux gammes de produit. Le style "new look" permettait les accords les plus audacieux en la matière. 

La coupe des vêtements, très soigné, arrondit les épaules, souligne la poitrine, sangle la taille et met en valeur les hanches. La ligne des sacs s'adapte à ce nouveau style. Pour les tenues de jour, le petit sac compact reste un must. Les sacs souples à bandoulière en cuir vont avec les tenues décontractées. A l'automne, on sort le grand sac à armature.

D'une manière générale, tous les styles de sac ne vont pas avec toutes les morphologies féminines. Bien qu'un grand nombre d'entre connaissent ces informations, voici quelques conseils sur le sac qu'il vous faut : "Une femme rondelette peut-elle porter une pochette ? une femme petite peut-elle arborer un grand fourre-tout ? Bien sûr ! il suffit simplement de choisir son sac avec soin :

- large carrure, bras musclés et forte poitrine : éviter les sacs à sangle courte qui arrivent à hauteur des seins- taille et hanches larges : éviter de porter des sacs à mains ou à bandoulière qui tombent au niveau des hanches

- stature imposante : évitez les petits sacs. Choisissez plutôt un sac de taille moyenne ou relativement grand.

- constitution osseuse : les sacs fins et longs ne conviendront pas. Il est préférable d'opter pour des modèles plus structurés.

Si, dans les années 40, le sac compact était fait pour le strict minimum. Il ne pouvait contenir qu'un petit porte-monnaie, un bâton de rouge à lèvres et un poudrier, à  partir de 1953, la fibre acrylique va bouleverser l'industrie du sac à main et permettre de travailler une nouvelle matière et de réaliser des sacs du type vanity-case. Il s'agit de la Lucite.



Boîte ou sac ?

 

La lucite est une matière dense et dure mais aussi extrêment souple. Il s'agit en fait, d'une résine acrylique. Les femmes des années 1950 n'ont pas encore conscience de l'avancée scientifique que représente la mise au point de ce produit.

Mi-sac, mi-boîte?  ces vanity-case sont très recherchés. Les sacs sont en forme de sacs à goûter, de nid d'abeille, de boîte à chapeaux, d'ovale ou d'exagone, mais pas seulement...

La fibre acrylique, une révolution !

Un sac seyant en toutes circonstances

 

Les femmes aiment aussi les pochettes et les sacs en tissu ou ornés de perles, avec une anse en acrylique. Mais rares sont celles qui peuvent s'offrir un sac confectionné entièrement dans ce nouveau matériau. C'est à New-York et à Miami que l'on fabrique les sacs en lucite les plus tendances, là où siègent les maisons les plus prestigieuses. Citons Willardy, Charles S. Khan, Llewellyn, Tyrolean, Patricia, Leslie ou encore Dorset-Rex.

Fin des années 1950

 

Vers la fin des années 1950, les designers commencent à proposer des sacs plus abordables, réalisés dans des matières plastiques à moindre coût, plus légères, mais moins élégantes et moins résistantes. Ces accessoires vendus dans des magasins bon marché ruineront irrémédiablement l'image des sacs en Lucite.

22 votes. Moyenne 3.59 sur 5.

Commentaires (5)

1. CERUTTI Laetitia 21/02/2011

Jany,
Je viens de lire cette page sur les sacs à main.Je suppose que tu le complèteras par la suite....
Ca nous apprend l'histoire du sac à main, d'autant plus que toutes les femmes l'utilisent chaque jour car il est indispensable! A bientôt, Laetitia.

2. CERUTTI Laetitia 09/04/2011

Jany,
Merci pour tous ces jolis sacs;ceux en Lucite sont "glamour",surtout celui avec un oiseau où de petites écailles y sont dessinées.
Merci et félicitations, Laetitia.

3. claude Pazzottu 26/11/2012

Bravo ce site vaut vraiment que l'on s'arrête.
Je possède une ancienne jupe en cuir fauve et souple assez large, mais à lès, es-ce que cela pourrait vous servir ? claude

4. sacslilyrose (site web) 10/12/2012

Bonsoir Claude,
je viens de voir votre commentaire sur le site. Excusez-moi de ne pas vous avoir répondu plus tôt. J'ai beaucoup pensé à vous et à vos trésors d'étoffes... Je me tâte encore pour le châle. Il faudra que je revienne chez vous... En attendant, suite à votre proposition, je vous répondrais que : bien sûr que cette jupe pourrait me servir mais cela serait dommage de la couper. Etes-vous sûre de ne plus avoir envie de la porter ?
Si c'est le cas on se recontacte... bonne soirée et bonne semaine. A bientôt
jany GUIDICI
0689432602

5. RICHEMONT (site web) 29/10/2015

Ce site me plait beaucoup avec ma classe nous faisons un projet de reconstitution de la 2 guerre mondiale et on cherche des costume si vous êtes intéresser faites un don en envoyant par la poste a cette adresse:MARIGOT BP 380-97150 SAINT MARTIN.C'est extrêmement sérieux et très urgent.Toutes proposition nous sera de la plus grande aide.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×