Le Dormeur du Val

                 

 

C'est un trou de verdure où chante une rivère,

Accrochant mollement aux herbes, des haillons

D'argent; où le soleil de la montagne fière

Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

 

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue

Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu

Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,

Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

 

Les pieds dans les glaïeuls, il dort, souriant comme

sourirait un enfant malade, il fait un somme :

Nature, berce-le chaudement, il a froid.

 

Les parfums  ne font plus frissonner sa narine

Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine

Tranquille, il a "deux trous rouges au côté droit".

 

Arthur Rimbaud

 

 

 

  

Arthur Rimbaud a écrit ce poème en 1870, pendant le conflit qui opposait la France à la Prusse. Fin du règne de Napoléon III : il a 16 ans. Sur la photo ci-dessus il en a 17.

Né à Charleville (qui n'est pas encore Mezières) en 1854, il décède en 1891 à Marseille à l'âge de 37 ans.

 

On a tous appris (par cœur) à l'école, ce célèbre sonnet encore bien sage de Rimbaud. Mais, derrière ce poème se murmure un cri de révolte contre l'horreur de la guerre, l'assassinat des jeunes soldats, le massacre de toute une jeunesse. Une lente approche dans un vallon ensoleillé conduit peu à peu le lecteur devant une découverte macabre qu'on assimilerait à un sommeil paisible.

Voici le texte original :

 

 

 

********************************** 

 

Le dormeur du val ou les guerres d'aujourd'hui :

  

Nature, berce-le chaudement : il a froid...

Les parfums ne font pas frissonner sa narine

Il dort dans le soleil, les mains sur sa poitrine,

pas tranquille : ça fait deux mois qu'il n'a plus de toit !

 

 
 
Je suis rassurée, ce soldat jeune, tête couverte n'a pas connu de guerre,
Il a l'air de dormir paisiblement au pied de cet arbre.
Espérons que ce soir il rentrera dormir chez ses parents.
Car rien ne vaut la maison ! (Voir le Magicien d'OZ ).
 
 
A plus tard, je reviens ....

6 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. Cerutti Laetitia 12/03/2011

Jany,
Merci pour cette culture enrichissante!
Arthur RIMBAUD était un excellent poète,il aurait pu écrire d'autres beaux textes mais il est parti bien trop tôt!Merci et j'espère qu'il y aura d'autres poètes...
A bientôt, Laetitia.

2. Isalou (site web) 30/05/2011

... Il est toujours émouvant de découvrir le manuscrit d'une oeuvre, d'autant plus quand il s'agit de l'oeuvre d'un poète qui fait partie des "Inaccessibles", comme je les appelle...

Merci...

Bien cordialement.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×